Cui Jan, coke

En 1989, j’avais invité le rocker chinois Cui Jian au Printemps de Bourges. Nous nous étions retrouvés, à Paris, en 2001. Deux ans plus tard, au mois de juin, Bruno Lion, éditeur de musique, profita de la présence simultanée à Paris de son patron américain, Ralph Peer, de Cui Jian et de son manager, lui aussi américain, pour les réunir autour d’un dîner d’affaires.

Les mets offerts étaient savoureux. Ralph Peer, homme cultivé et raffiné, amateur de fromage, choisit les vins : Mercurey blanc et Nuits Saint Georges, des merveilles ! Sans doute un peu rustre, le manager américain de Cui Jian réclama un… « coke » !

Jacques ERWAN
COPYRIGHT JACQUES ERWAN