Bedos, pour moi tout seul

Sollicité au cours de l’année 1982 pour écrire une présentation du prochain spectacle de Guy Bedos, je remarquai que je ne saurais vanter les mérites d’une prestation scénique que je n’avais jamais vue. La réplique ne se fit pas attendre : Guy Bedos m’offrirait la primeur de son nouveau spectacle, au Palais des Glaces, à Paris, le 23 septembre. Surpris et inquiet, j’observai que l’absence de public pour un comédien comique serait un lourd handicap…

Le jour dit, Bedos entra en scène devant un auditoire réduit à sa plus simple expression : un régisseur, un ou deux techniciens de la salle et moi-même ! Il déroula l’intégralité de son nouveau répertoire. Je pris nombre de notes et ris beaucoup. Sortant de scène, il me tint ce propos d’une rare élégance : « Tes rires m’ont porté ! »

Jacques ERWAN
COPYRIGHT JACQUES ERWAN