Enzo Enzo

Lundi 16 et mardi 17 octobre 1995 20h30
ENZO ENZO
La « ligne claire » de la chanson française

« Atmosphère, Atmosphère… »
Au terme de quarante-cinq petits tours ici et là et d’une musique de ballet, les Yeux ouverts, en 1990, gomment la frontière qui séparait encore « l’ex-bassiste de Lili Drop » du grand public.
Ces temps derniers, les hit-parades susurraient Juste quelqu’un de bien, un titre qui pourrait prétendre entrer un jour au musée imaginaire de la chanson.
« Chanteuse d’atmosphère », Enzo Enzo a imposé sa griffe : voix juste, paroles simples et réalistes – ces « choses brèves de la vie » sous la plume des Jean-Claude Vannier et autres Kent – climats jazzy et couleurs latines arrangés par François Bréant, mélancolie slave et relation intimiste avec l’auditeur. De la haute couture !
Enzo Enzo n’a pas la folie des grandeurs. Ses « victoires » n’ont entamé ni sa sagesse, ni sa lucidité. Hier, à une longue et belle tournée a succédé un raisonnable Bataclan, couronné de succès. Puis, une série de spectacles en compagnie de Kent et quelques récitals à Tokyo et Kyoto.
Aujourd’hui, le Théâtre de la Ville. Avant d’affronter, demain sans doute, de plus vastes auditoires.
Enzo Enzo, les yeux ouverts : juste quelqu’un de bien !

Jacques Erwan

Victoire de la Musique 1995